Doctrine n°165 - Mai 2020

La préparation de l’arrêté des comptes semestriels 2020 sera sans doute particulièrement difficile cette année. Refléter au mieux les impacts de la crise du COVID-19 sur les états financiers sera bien sûr le principal sujet de préoccupation. Notre supplément COVID-19 vous propose, ce mois-ci encore, une synthèse de l’actualité à prendre en compte, en particulier les communiqués ESMA et AMF pour les sociétés cotées.

Dans le numéro DOCTR’in de ce mois, nous vous présentons le récapitulatif des textes devant être obligatoirement appliqués pour la première fois au 30 juin 2020. A l’heure où nous publions ce numéro, la principale incertitude porte sur l’adoption par l’Union européenne, d’ici à la date d’arrêté des comptes au 30 juin 2020, de l’amendement à IFRS 16 sur les allègements de loyers liés au COVID-19. Mais tout est a priori mis en œuvre pour que l’Europe n’empêche pas les entreprises de bénéficier de l’exemption accordée par l’IASB le 28 mai.

Pour le reste, 2020 ne marque pas l’entrée en vigueur de nouveaux textes majeurs, contrairement aux deux années précédentes. La crise du COVID-19 n’aura malheureusement pas permis d’accorder un peu de répit aux groupes !

Notre nouveau supplément COVID-19 présente les communiqués de l’ESMA et de l’AMF sur les conséquences de l’épidémie sur les rapports financiers semestriels et les principes à respecter pour présenter une information appropriée dans et en dehors des états financiers.

Nous vous présentons aussi les dernières publications de l’ANC et de la CNCC qui, toutes deux dans un format de questions / réponses, visent à aider les entreprises et l’ensemble des parties prenantes à traduire et à présenter au mieux les effets de la crise dans les comptes 2020.

Si ces documents ne modifient pas les textes comptables existants, contrairement à l’amendement à IFRS 16 que vient d’adopter l’IASB et dont nous vous présentons ici les détails, ils sont utiles en particulier pour savoir comment expliquer au mieux la façon dont la performance des entreprises a été impactée par la crise.

Bonne lecture !